Accueil Blog

Tu as 3 millions de fans, Ludovik en a 1,4 mais il a plus d’engagement que toi. Voici pourquoi ! Le Best Friend Ratio décrypté !

0
Soit dit en passant... Pas mal l'image qui incite au clic 😏

 

Le Best Friend Ratio, c’est quoi ?

Le Best Friend Ratio peut se définir comme le pourcentage d’internautes qui réagissent automatiquement aux réactions d’un influenceur (un peu comme ses meilleurs amis).
Pour donner un exemple concret… Lorsque Beyoncé qui a 67 millions de fans poste une annonce, elle obtient plus d’engagement que la page de Coca Cola qui a 100 millions de fans (tous pays confondus).

L’annonce de Beyoncé pour le remake du Roi Lion a généré près d’un million de likes…

On peut dire que Beyoncé a un bon Best Friend Ratio car les internautes, ses fans suivent son actualité, sa vie (mariage, enfants, albums…) et se sentent proches d’elle. Aussi, lorsqu’elle poste un message, ils (les fans) réagissent comme si un membre de leur famille venait de poster un message, ils likent, ils compatissent.
En comparaison, lorsqu’une marque poste un contenu, il (ce contenu) est immédiatement assimilé à de la publicité et les internautes sont soit méfiants, soit indifférents. C’est aussi la raison pour laquelle de nombreuses marques utilisent maintenant le Brand Content afin d’améliorer leur image de marque. Nous en parlerons dans un autre article n’hésitez donc pas à me suivre sur FBTwitterYTLinkedIn afin de ne pas le manquer et inscrivez vous aussi à la newsletter.

Connaissez-vous Ludovik ?

Crédits : Ludovik – Wikipédia

Ludovik est un jeune humoriste français, qui s’est fait connaître sur Youtube, qui a aussi rejoint le Studio Bagel…
Si vous voulez en savoir plus sur lui, n’hésitez pas à lire sa bio Wikipédia ici https://fr.wikipedia.org/wiki/Ludovik (elle n’est pas très fournie mais ça devrait vous donner une petite idée).
En plus de Youtube (avec le Studio Bagel), Ludovik était très présent sur Vine et sur Facebook à tel point qu’il ne faisait plus de vidéos pour son Youtube personnel.

Comment Ludovik a amélioré son BFR (Best Friend Ratio)

Ludovik s’est rapproché de ses fans et a créé l’engagement d’un manière assez spéciale.
Il a créé des milestones (ou étapes importantes en français, selon Google Translate).
En effet, il a commencé à faire des vidéos spéciales pour remercier ses fans à chaque palier…

Capture d’écran de la playlist « Objectif Million » sur Youtube

Un peu comme les visuels que vous auriez créé pour remercier votre 10.000, 50.000, 100.000 fans; Ludovik lui a créé des vidéos spéciales à partir de 50.000 fans puis 200.000 et en a créés tous les 100.000 fans en plus jusqu’au million de fans.

En chiffres, le nombre de vues des derniers épisodes sur Facebook

Le principe étant le même, à chaque palier de fans, il sortait dans la rue remercier un « fan ». C’est bien entendu un sketch mais qui restait fidèle à son humour décalé et spécial. Et c’est à partir de sa vidéo pour ses 600.000 fans qu’il a commencé à raconter une histoire dont les fans ne verraient la suite qu’au prochain palier de 700.000 fans, ça a été le buzz. Il a obtenu 100.000 fans de plus en moins d’un mois et a atteint le million de fans juste quelques mois plus tard.

 

 

Ayant bien compris ce principe, il a aussi créé des épisodes spéciaux qu’il ne diffuse qu’à l’approche de Nöel.

Le père Noël est un FDP par Ludovik

Et ce tous les ans depuis 3 ans, ce qui lui permet de fidéliser ses fans et créer l’attente même pour un youtubeur aussi « peu productif sur sa propre chaîne Youtube« .

Vous l’auriez-donc compris, Ludovik (comme tous les bons youtubeurs) a un bon BFR, ce qui fait de lui un très bon influenceur. Car il peut être un bon prescripteur pour les marques et générer des conversions (achats, clics sur liens, installations d’applis…).
Ce qui est assez rare pour les youtubeurs humour contrairement aux youtubeurs testeurs (beauté, mode, hi-tech…).

Comment améliorer son Best Friend Ratio ?

La suite à la page suivante

Facebook, rends le reach !

0

Facebook, rends le reach… S’il te plait…

La nouvelle est (encore) tombée

Facebook a (encore) modifié l’algorithme de son newsfeed afin de permettre aux internautes d’avoir une meilleure expérience de navigation…
Autrement dit, Facebook va (encore) réduire la portée des pages…

(vous pouvez lire l’info en intégralité ici https://newsroom.fb.com/news/2018/01/news-feed-fyi-bringing-people-closer-together/)

Le like vaut-il encore quelque chose aujourd’hui ?

Voici le concept qui nous a tous motivé(e)s à faire la course aux likes…

  1. J’ai 0 like, je vais acheter de la pub Facebook.
  2. À 10.000 likes, je pourrais donc toucher 10.000 personnes… Je n’aurais donc plus à acheter de la pub Facebook et mon activité pourra continuer à croitre (yay !).

C’était sans compter sur Facebook qui a baissé le reach…

  • Moi : J’ai 10.000 likes, je peux maintenant toucher 10.000 personnes. Je n’ai plus besoin d’acheter de la pub Facebook.
  • Facebook : Bonjour, dans le souci d’améliorer votre expérience de navigation…
    Bref, avec vos 10.000 likes, vous ne pourrez plus toucher que 1.000 personnes…
    Si vous voulez toucher plus de personnes, utilisez la pub…
    Allez, on vous donne un coupon de 10€. C’est cadeau 😉

Le like suit maintenant toutes les règles de la monnaie… Plus y’en a, moins ça vaut…

La baisse du reach… Quelles conséquences pour les acteurs du digital ?

Je ne vous apprends rien, quand le reach baisse, ça veut dire que vous touchez moins de monde…
Si vous dépensiez 5€ pour toucher 10.000 personnes, il vous faudra maintenant dépenser 10€ pour toucher 10.000 personnes…
Sachant que le traffic de la plupart des sites aujourd’hui (e-commerce, médias…) vient en majorité de Facebook (je n’ai pas les chiffres exacts mais personnellement 82% de mon trafic provient de Facebook).
La baisse du reach signifie moins de visiteurs, moins de traffic, moins de revenus…

La baisse du reach… Comment palier à ce problème ?

Lire à suite à la page suivante